Camille Mazé
Camille Mazé

Camille Mazé

anthropologue et politiste

Site web

A propos

Camille Mazé est Dr. en Sciences sociales de l’Ecole des hautes études en sciences sociales et de l’Ecole normale supérieure. Elle est spécialisée dans l’étude du fait politique et du pouvoir, d’abord dans le domaine de la Culture puis dans celui de la Nature – le « grand partage » qu’elle explore. Après avoir exercé comme maître de conférences en anthropologie à l’Université de Bretagne occidentale à Brest (2011-2016), Camille est devenue chargée de recherche en science politique au CNRS. Elle est membre du Laboratoire des sciences de l’environnement marin (LEMAR UMR 6539) où elle se consacre à l’étude des relations entre savoir, pouvoir et avoir autour des formes de régulation et d’appropriation des mers et des océans dans le contexte du changement global. Elle s’intéresse notamment aux tensions entre exploitation et conservation des océans et à la place des communautés, de l’Etat et des nouveaux acteurs politiques dans ce processus. C’est dans cette perspective qu’elle a créée et coordonne le réseau de recherche ApoliMer (RTPI CNRS) destiné au développement d’une anthropologie politique de la mer, articulée avec les sciences de la nature et les sciences de l’ingénieur. Camille met au point des dispositifs d’enquête ethnographiques inédits, collectifs et interdisciplinaires, en étroite interaction avec des biologistes et biogéchimistes spécialisés en océanographie ainsi qu’avec des ingénieurs écologues. Ensemble, ils œuvrent à renforcer l’étude critique de la fabrique de la « gouvernance de la mer », dans toutes ses formes de pratiques et de représentations. Ainsi, les photographies de Camille sont l’un des matériaux fondamentaux qu’elle collecte sur le terrain au côté des entretiens ou des archives. Ces données ethnographiques sont interprétées dans un cadre théorique élaboré à l’interface de l’anthropologie de la nature, de la sociologie politique, de la sociologie des sciences et des sciences de la résilience / soutenabilité. Elle le met à l’épreuve de divers terrains en Europe et au-delà, en particulier dans le contexte des zones-ateliers (Long term ecological research) où elle contribue à renforcer la prise en compte de la dimension socio-anthropologique et politique des (socio-)écosystèmes. Les travaux de Camille visent ainsi, du fondamental à la pratique, à repenser et à recomposer les relations Homme / Nature en redonnant tout son sens au politique.

Dernière contribution

Galerie

Expédition à Tiksi - Bulunsky ulus– République de Sakha, Federation de Russie

Camille Mazé, Adrien Lambrechts

Voir la suite
Observatoire Photographique des Pôles

Observatoire Photographique des Pôles

Suivez-nous