1972 : de retour à Ammassalik

Je suis revenue à Ammassalik 5 ans après ma première mission. Entre temps, j’avais effectué deux missions au Scoresbysund, à 1000 km au nord.

Il est important d’effectuer des missions à passages répétés pour constater les évolutions. Revenir à Ammassalik en cette saison, c’était voir si le nomadisme d’été perdurait, par quelles familles il était pratiqué. Voir comment la tendance à la sédentarisation évoluait, comment on se déplaçait : en kayak, en bateau à moteur ; pour combien de temps et vers quels lieux, etc. ? Toutes sortes de marqueurs qui montrent l’évolution ou le maintien des traditions.

5 ans après, j’ai trouvé à Ammassalik une société encore très traditionnelle sur le plan de la chasse et de l’utilisation des ressources locales. La période d’été battait son plein et on trouvait des tentes installées sur tous les petits îlots alentours. L’été arctique, très bref, de fin juin à mi-août, représentait autrefois la période où l’on pouvait constituer des réserves pour l’hiver, avec la chasse aux phoques migrants et la pêche à l’ammassat (capelan) et à l’omble chevalier. Poissons et viande étaient mis à sécher. Les estomacs et les intestins servaient à conserver le sang et la graisse de phoque transformée en huile.

Certains villages comme Tiderida gardaient l’usage du kayak comme technique de chasse prédominante, avec l’écran blanc, le harpon et le fusil (qui faisait partie des instruments de chasse depuis longtemps déjà). Le canot à moteur était encore peu utilisé.

Autre activité qui perdurait : la cueillette des plantes. Si ces denrées jouaient alors un rôle assez mineur dans l’alimentation, elles comptaient tout de même pour la variété alimentaire.

Lieux visités lors de la mission :

  • Ammassalik (ou Angmagssalik) et Itimiin, aujourd’hui Tasiilaq, municipalité de Sermersooq
  • Isertok (ou Isortok), aujourd’hui Isertoq et campement proche d’Amaqa (ou Aammaqqaaq)
  • Ikatek (ou Ikateq), Ikkatteq, village abandonné
  • Kumiut (ou Kuummiut), aujourd’hui Kuummiit
  • Tiderida (ou Tileqilaq ou Tiniteqilaq), aujourd’hui Tiilerilaaq
  • Kap Dan (ou Kulusuk), aujourd’hui Kulusuk, et campement proche Norniaka (ou Norniarngaqaq)
  • Kumiut (ou Kummiut), aujourd’hui Kuummiit
  • Sermiligak, aujourd’hui Sermiligaaq

Galerie en couleur de la mission 1972 : de retour à Ammassalik

A écouter et regarder :

Localisation

Ammassalik, Sermersooq, Groenland

Joëlle Robert-Lamblin

Joëlle Robert-Lamblin

Joëlle Robert-Lamblin, anthropologue, Docteur d'Etat ès Lettres et Directeur de recherche honoraire au CNRS, a fait ses études à Paris dans les domaines de la sociologie et du droit. Au début des années soixante, de l'enseignement de l’ethnologie dispensé au Musée de l'...

Voir la suite
Observatoire Photographique des Pôles

Observatoire Photographique des Pôles

Suivez-nous